Santé

Dernier ajout : 26 novembre 2003.

La qualité de la relation soignant-soigné a un effet déterminant dans le processus de guérison, et l’empathie est un composant central de la relation. En France, Pascale Molho, médecin, forme des équipes dans des hôpitaux, des médecins généralistes, et des réseaux d’éducation pour la santé et de soins. Les applications de la CNV concernent tout autant l’amélioration des relations au sein et entre les équipes, de façon à renforcer la coopération et déjouer les conflits, que la relation soignant-soigné. Favoriser l’instauration d’un climat de confiance est essentiel pour que le patient puisse exprimer ses besoins, et recevoir un traitement adapté.

Derniers articles

La Communication NonViolente dans le domaine de la santé

Une démarche au service de la santé des individus et des institutions

Par Pascale Molho, Docteur en médecine et formatrice certifiée en Communication NonViolente, selon le processus de Marshall Rosenberg.

Mercredi 26 novembre 2003, par Pascale Molho // Santé

Démarche centrée sur l’écoute des sentiments et des besoins, la CNV permet à chacun d’être davantage en lien avec lui-même et avec autrui. Développer un climat de confiance et une coopération basée sur le respect de ses valeurs et de celles d’autrui est essentiel dans les institutions dédiées à la santé. On retrouve chez un certain nombre de personnes atteintes de maladies, cardiovasculaires, autoimmunes ou de cancers l’incapacité d’exprimer ses émotions et ses besoins. Savoir les reconnaître et les (…) Lire la suite »

La CNV dans le domaine de la santé

Dimanche 5 octobre 2003 // Santé

Un des points forts de cette démarche est pour beaucoup de soignants, d’oser reconnaître et exprimer leurs ressentis vis à vis de tel ou tel patient (satisfaction, ennui, inquiétude, irritation….), ainsi que leurs besoins. Les soignants qui se sont formés à cette démarche, tant en milieu hospitalier qu’en pratique libérale, décrivent une plus grande satisfaction à pratiquer leur profession, et expriment l’impression que les patients en éprouvent davantage également. Ceci laisse espérer de meilleurs (…) Lire la suite »